Connaître, préserver et valoriser les plantes

Ministère des affaires étrangères et européennes

1er Symposium FLORE D'INDOCHINE - décembre 2008

Le 1er symposium portant sur la Flore du Cambodge, du Laos et du Vietnam s’est tenu à Phnom Penh du 8 au 11 décembre 2008. Ce symposium co-organisé par l’Université Royale de Phnom Penh et le Muséum national d’histoire naturelle de Paris a rassemblé 350 participants, la moitié venant des institutions et du milieu universitaire cambodgien et l’autre moitié issue d’institutions étrangères représentant plus de 20 pays.

Ce symposium qui a bénéficié d’un appui du FSP Sud-Expert-Plantes représente une étape importante dans le déroulement de celui-ci, puisqu’à mi-parcours il a permis de rassembler l’ensemble de ses partenaires en y associant la très grande majorité des acteurs intervenant dans le domaine de la botanique et la biodiversité végétale dans la région.

Au cours du symposium, 57 présentations orales et 60 posters ont été proposés aux participants sur les thématiques de la taxonomie, de l’ethnobotanique, de l’écologie, des plantes médicinales et de la phytochimie. Ces présentations devaient être plus nombreuses, mais par suite des difficultés de transport via la Thaïlande, plus de trente participants ont dû résilier leur inscription.

Les participants ont été nombreux à reconnaitre l’excellence de l’organisation, quant aux présentations elles ont été de niveau international.

L'atelier de dessins botaniques, organisé et animé par Mr Alain Jouy, Attaché au MNHN, avait également beaucoup de succès : il y avait une trentaine/quarantaine de personnes qui avaient suivi ce stage, animé par des cours théoriques et pratiques donnés par Mr Jouy lui-même. Nous avons remis un "Diplôme de stage de dessins botaniques", signé par A. Jouy et portant un tampon "Sud-Expert-Plantes", à ces personnes ayant suivi ce stage.

Il résulte de ce 1er symposium que de nouvelles collaborations de recherche sont envisagées : d’une part entre les institutions régionales entre elles, mais aussi avec des institutions françaises ou étrangères. Le symposium a également été l’occasion de tenir une réunion des éditeurs de Flore au cours de laquelle des propositions de collaboration ont été faites. Il est notamment envisagé de constituer un comité scientifique international comprenant au moins un membre des trois pays concernés. Ce comité sera chargé de mobiliser de façon plus rationnelle toutes les forces en présence, pour alléger le travail concernant l’élaboration de la Flore du Cambodge, du Laos et du Vietnam et faire en sorte de publier plus rapidement les différentes familles.

Le premier symposium s’est achevé par un message de persévérance enregistré par le professeur Jules E. Vidal, qui a 94 ans, mais toujours actif au Muséum de Paris, et dont les travaux sont connus et reconnus par l’ensemble de la communauté des chercheurs et scientifiques de la région. Ce message a reçu un écho très favorable et l’Institut d’Écologie et des Ressources Biologiques de Hanoi a saisi l’occasion en proposant d’accueillir le second symposium en 2010, à l’occasion des 1000 ans de la fondation de la ville de Hanoi. En effet, il apparait primordial de poursuivre le partage des connaissances et d’intensifier les travaux de recherche et de valorisation de la biodiversité végétale dans la région, comme l’ont démontré les résultats présentés lors des nombreuses communications de ce 1er symposium.

2e Symposium de la « Flore du Cambodge, du Laos et du Viêtnam » 6-8 décembre 2010

1ère circulaire

Reportage vidéo au Cambodge

Texte riche.

Ce site Internet utilise Hydrogen, CMS de la société Wideal : création de sites et applications Web (Orléans)

Administration