Connaître, préserver et valoriser les plantes

Ministère des affaires étrangères et européennes

Jean-Noël LABAT dans son bureau au Museum - Photo Gilles MERMET

Ceux qui l'ont connu témoignent

 "Le département Systématique et Evolution est en deuil aujourd'hui, apprenant le décès de Jean-Noël Labat le dimanche 9 janvier. Jean-Noël venait de passer son 51ème anniversaire. Il est arrivé en 1989 au MNHN en tant que Maitre de Conférences après avoir découvert la systématique au cours des années 1980 en étudiant les chênes du Mexique. Responsable de l'équipe de botanique en 2002, nommé professeur en 2005, il a pris la charge de responsable scientifique des collections botaniques, incluant l'Herbier National, en 2008. On lui doit le démarrage de la base de données Sonnerat (Herbier de plantes vasculaires). Son activité de terrain s'est déroulée principalement à Madagascar mais a aussi concerné la Nouvelle-Calédonie, les Comores et la flore tropicale en général. Il a travaillé avec de nombreux chercheurs français et étrangers, a décrit de nouvelles espèces et de nouveaux genres et a participé au grand ouvrage sur les « Leguninosae of Madagascar ». Il a, grâce ses activités de terrain, redynamisé les relations avec les spécialistes de l'écologie, de la forêt et de la conservation de la biodiversité. Très impliqué dans les structures collectives, il a été membre du CS du MNHN (y compris en tant que vice-président), du CNU, de la commission CSS3 de l'IRD, du conseil scientifique du FSP « Sud Expert Plantes », du comité d'organisation du colloque de l'AETFAT et de diverses structures au sein desquelles il a toujours défendu le lien entre la recherche, les collections et la documentation comme une richesse majeure du MNHN. Il a été le co-porteur de l'ATM « Barcode » et a montré à cette occasion son dynamisme et sa volonté de faire progresser les concepts en systématique.  Il a été un collègue, un ami, un directeur de thèse ou de stage, très humain, sensible, impliqué dans la vie du groupe de botanique et du MNHN en général. Il laisse et laissera un grand vide tant humain que scientifique. Toutes les structures de l'établissement dans lesquelles Jean-Noel avait des responsabilités témoignent aujourd'hui de leur douleur (direction des collections, département Systématique & Evolution, UMR 7205 "Origine, Structure et évolution de la Biodiversité", l'équipe "Botanique" de cette unité)." Prof. Guillaume LECOINTRE - Directeur du département Systématique & Evolution Chef d'équipe dans l'UMR 7138 CNRS-UPMC-MNHN-IRD - 10 janvier 2011

"Professeur du Muséum, Vice-président du Conseil scientifique, Jean-Noël était une grande figure de notre établissement auquel il a tant donné.Je garde, pour ma part, le vif souvenir d'une collaboration aussi agréable qu'exigeante avec un élu du personnel, indépendant, chaleureux, passionné, entièrement dévoué à la cause du Muséum et surtout de ses collections.Un hommage lui sera prochainement rendu, autour de cet herbier qu'il aimait tant et  à la rénovation duquel il a amplement contribué." Pierre DUBREUIL - Directeur Général des Services - Muséum National d'Histoire Naturelle .

"En 1989, Jean-Noël Labat, Thierry Deroin et moi, étions les trois premiers Chercheurs, Botanistes, recrutés au Laboratoire de Phanérogamie, par le gouvernement français, après une très longue absence de postes à pourvoir en Botanique, au MNHN-Paris. C'était un ami, un collègue, un collaborateur très dynamique, ouvert à toutes discussions pour résoudre tel ou tel problème et trouver une réponse positive  en accord avec les partenaires. Sa disparition nous laisse un grand vide, notamment dans le monde des scientifiques en Botanique/Taxonomie et surtout dans notre équipe de Chercheurs/Conservateurs du grand Herbier du Monde qu'est l'Herbier de Paris. Ses souvenirs restent à jamais gravés dans notre mémoire." Dr. Sovanmoly HUL Muséum National d'Histoire Naturelle Département de Systematique et Evolution - UMR 7205 OSEB Herbier - Phanerogamie .

"Jean-Noël avait été l'un des inspirateurs et des acteurs les plus engagés, depuis fin 2002, dans la conception de l'initiative SEP.  Et il a ensuite très largement contribué à son animation et à son succès. Malgré ses soucis de santé, Jean-Noël est resté jusqu'au bout très attentif et disponible pour SEP et pour les botanistes du Sud.  Jean-Noël laissera dans SEP un vide que nous ne pourrons combler.  Mais sa mémoire nous accompagnera dans la prochaine phase qu'il avait déjà contribué à esquisser." Eric CHENIN - Secrétaire Exécutif SEP - IRD, AIRD .

Jean-Noël LABAT et ses herbiers - Photo Sovanmoly HUL

"...Il était non seulement notre parrain scientifique dans SEP mais a également travaillé de longue date avec le CNRE. J'ai eu le privilège de l'accompagner dans des travaux de terrains où j'ai pu admirer son énergie, son dynamisme et son calme.  Il a, avec son équipe,  déployé de nombreux efforts  pour mener à terme la numérisation des spécimens d'herbiers malgaches du Muséum ; c'est un héritage inestimable qu'il a laissé aux botanistes présents et à venir et qui va l'immortaliser dans nos mémoires. Nous perdons avec Jean-Noël un collaborateur attentif et efficace ainsi qu'un grand ami." Jaona RANAIVO .

"AIM s'associe également à la douleur de la grande famille des botanistes et de l’environnement. Que Son « héritage » soit perpétué." RASOLOARISON Ony -  Présidente AIM.

"J'exprime ici toute notre tristesse face à cette disparition précoce.  Jean-Noël Labat a beaucoup fait pour la botanique africaine et, encore récemment, pour la conférence AETFAT à Madagascar" Gaston ACHOUNDONG -  Institut de Recherche Agricole pour le Développement, Yaoundé, Cameroun.

"Voici que s'en va trop tôt une personne qui avait la grande estime de toutes celles et de tous ceux qui avaient pu travailler et collaborer avec lui dans le cadre de la Botanique. Nous avons perdu un illustre botaniste qui a une grande passion pour la flore de Madagascar – Il a énormément contribué dans le progrès de la connaissance sur la famille des Fabaceae (Légumineuses) et d’autres taxons également." Sylvie ANDRIAMBOLOLONERA - Missouri Botanical Garden, membre CROI SEP, Madagascar

"C’était un homme très agréable qu’on avait toujours plaisir à rencontrer et sans doute l’un des plus grands botanistes jamais connus.  Il a beaucoup travaillé dans la région de l’Océan indien, notamment dans l’archipel des Comores et est bien connu pour avoir initié en 1999 un partenariat scientifique entre le Musée national des Comores et des projets d’inventaire de recherche sur la biodiversité de cet archipel. Sa disparition nous a beaucoup touchés. Nous garderons de lui un souvenir très ému." Moussa BEN ANTHOY - Etudiant en Master Biodiversité Végétale Tropicale, Comores

Jean-Noël LABAT au laboratoire du CNDRS avec des collègues comoriens - photo Yahaya IBRAHIM

" Il a consacré une grande part de sa vie à la recherche dans divers pays y compris Madagascar. Il aimait les plantes et il en était ravi. Nous connaissons surtout Jean Noël par sa spécialité en Fabaceae, et nous savons tous qu'il a fait beaucoup de travaux sur Madagascar. Il travaillait également sur le genre Albizzia avec notre regrettée Vololona Ranjamalala. J’ai eu l’immense chance et le grand bonheur d’être honorée de son amitié depuis 1997, aussi bien pour ma recherche personnelle que dans le projet Sud Expert Plantes, et à l’AETFAT. Il n’avait cessé de partager ses expériences et ses conseils. Il n’hésitait pas à apporter ses suggestions dans le sens d’une meilleure collaboration. Je ne remercie jamais assez Jean Noël pour tous ces travaux scientifiques, qui nous font aujourd’hui bénéficier d’un héritage exceptionnel..." Hery Lisy RANARIJAONA - Université de Mahajanga, Membre de la Commission Régionale du Projet Sud Expert Plantes, Enseignante Chercheur Université de Mahajanga.

"Quelle triste nouvelle ! Nous sommes tous bouleversés. Cette disparition est une grande perte pour le projet  et nous laisse à tous, regrets et tristesse." DIEP Thi My Hanh, Université Nationale de Vietnam, Ho Chi Minh Ville, Vietnam

"Il me laisse le souvenir d'un collègue compétent, engagé, constructif, ayant donné sans compter de sa personne pour la botanique et les botanistes, et qui va beaucoup nous manquer pour la suite de SEP. Il restera dans nos cœurs et dans nos esprits." Charles DOUMENGE -  CIRAD, Montpellier

"Jean-Noël sera difficilement remplaçable au sein de SEP, considérant à la fois sa compétence et son dévouement à la cause." Gunther HAHNE - IRD Marseille

"Le décès de Jean Noël représente une très grande perte pour SEP. Je voudrais rendre hommage au botaniste qu'il a été, à tout ce qu'il a fait pour la Botanique à Madagascar et en Afrique.Quelle tristesse et quelle grosse perte pour toute la communauté botanique, et particulièrement pour nous botanistes de Madagascar qui avons tous travaillé avec Jean Noël. Nous nous souviendrons toujours de lui et nous nous associerons à l'hommage qui lui sera rendu, du moins au sein du Département de Biologie et Ecologie Végétales de la Faculté des Sciences.Je me souviendrai de toutes les rencontres de travail, mais aussi très amicales que j'ai pu avoir avec Jean Noël, que ce soit au Muséum ou que ce soit à Madagascar. Je me rappellerai plus particulièrement la part qu'il a prise encore tout récemment lors de la conférence AETFAT à Antananarivo. Pour moi, il a été un collègue sur qui on pouvait compter, mais aussi un ami avec qui j'ai bien aimé plaisanter." Vololoniana (Hary) JEANNODA - Université d’Antananarivo, Madagascar

"Nous adressons nos condoléances et profonds regrets aux collègues du MNHN et à la famille de l'éminent professeur Jean-Noël Labat, au nom des collègues botanistes et étudiants vietnamiens qui ont eu le privilège de le connaître durant ces dernières années. Il nous a quitte trop tôt ! Nous avons perdu la chance et l'honneur de l'accueillir au Vietnam." Kiet LE CONG -  Université Nationale du Vietnam, Ho Chi Minh Ville, Vietnam

"Je suis profondément triste d'apprendre cette nouvelle. Jean-Noël a fait partie des 4 personnes qui m'ont aidé à comprendre et à aimer la botanique quand le MAEE m'a confié la tâche de construire une coopération scientifique sur ce sujet. Lui et trois autres amis m'ont permis d'orienter cette activité vers quelque chose de pertinent, pour cette discipline, et pour l'accès des collègues africains, malgaches et asiatiques aux réseaux de ces savoirs. Aux côtés d'Eric et de trois autres collègues, il a été à l'origine du bon design initial de Sud Experts Plantes. Il me semblerait judicieux que ce projet puisse trouver un moyen de l'honorer afin de lui reconnaître sa part dans les activités qu'il a générées. Je me joins à ses proches pour partager leur douleur." Alain LEPLAIDEUR - CIRAD, Montpellier

"En cette période de l'année plus propice à l'échange de bon voeux que d'autres nouvelles, c'est avec tristesse, au même titre que d'autres botanistes proches ou plus éloignés, que j'ai appris le décès de Jean-Noël. Professeur au MNHN après avoir réalisé sa thèse sous la direction d'Henry Puig, spécialiste des Fabaceae en particulier de Madagascar, son nom reste associé à la description de près de 100 taxons nouveaux pour la science et une quarantaine de combinaisons. Six espèces malgaches lui sont déjà dédiées Asteropeia labatii G.E.Schatz, Lowry & A.-E.Wolf, Hilsenbergia labatii J.S.Mill., Euphorbia labatii Rauh & Bard.-Vauc., Bulbophyllum labatii Bosser, Coffea labatii A.P.Davis & Rakotonas., et Cyphostemma labatii Desc., et nul doute que d'autres sont à venir à partir des plus de 4100 récoltes qu'il a faites. Je m'en souviendrai via l'une de nos dernières rencontres, fortuite, il y a moins d'un an, à la tapisserie du chant du monde à Angers, alors qu'avec sa compagne il faisait une virée en province. Même en dehors du travail, c'était un collègue très chaleureux, souhaitant utiliser le tutoiement avec ses étudiants, histoire peut-être, m'avait-il dit un jour, de ne pas sentir le temps passer. Il rejoint, au firmament des botanistes, les Baron, Perrier de la Bathie, Humbert ou Capuron dont il a patiemment étudié les collections tout en leur ayant permis d'entrer dans l'ère du numérique au XXIème siècle" Valéry MALECOT - Institut National d’Horticulture et de Paysage, Angers

ezezr

Gala du Symposium "Flore du Sud Est Asiatique" - Cambodge 2008 - Jean-Noël LABAT reçoit ici un exemplaire de la FLore du Vietnam - Photo Vololoniaina JEANNODA

"J'ai assez peu côtoyé Jean Noël mais je veux ici témoigner toute ma sympathie pour l'homme et le botaniste qu'il était. Peut-on, au nom de SEP, adresser un message à la famille pour dire combien nous étions nombreux à l'apprécier." Jérôme MILLET - Ambassade de France au Laos.

"Voilà une bien triste nouvelle, qui va profondément affecter les collègues de l'IRD qui ont eu la chance de croiser Jean-Noël au cours de leur carrière professionnelle, et ils sont nombreux" Christian MORETTI - IRD, Papeete

"C'est avec une grande tristesse que j'appris la nouvelle à propos du décès de Jean-Noel Labat. J'ai vraiment apprécié toutes ses aides, tous ses conseils pendant  mes visites au MNHN au cours de la préparation de ma thèse". Hélène RALALIMANANA - Royal Botanic Gardens, Kew, Madagascar Conservation Centre, Antananarivo, Madagascar

"C'est lorsque mes activités de botaniste se sont dirigées vers Madagascar il y a quinze ans que j'ai fait la connaissance de Jean-Noël. Depuis, nos chemins se sont régulièrement croisés à l'AETFAT, à SEP, dans le cadre des projets de digitalisation de collections, et bien sûr dans les collections de nos deux instituts respectifs. Travailler avec lui a toujours été un plaisir; j'ai apprécié sa compétence, son dynamysme, son ouverture d'esprit, sa générosité et sa chaleur. Je me flatte de pouvoir dire qu'une grande complicité s'était établie entre nous. Même si c'est dans un cadre professionnel que j'ai connu Jean-Noël, c'est avant tout un ami que j'ai perdu." Laurent GAUTIER - Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève

"Je m'associe à cette grande douleur et reconnais la perte importante ressentie par le monde scientifique en général et malgache en particulier." Etienne RASARELY - Observatoire National de l'Environnement et du Secteur Forestier, Madagascar

"Je suis profondément triste d'apprendre la disparition précoce de notre ami et collègue Jean Noel Labat. Je place ma tristesse auprès de sa famille. Je suis certain que l''Ame de Jean Noel restera bien vivante dans notre souvenir."Sylvain RAZAFIMANDIMBISON - Royal Swedish Academy of Sciences, Stockholm, Sweden

"La disparition de Jean-Noël est une grande perte pour la botanique et il va nous manquer." Bonaventure SONKE - Université de Yaoundé 1, Cameroun.

" J'ai eu l'occasion de travailler avec lui au MNHN, puisque je suis membre du conseil scientifique du MNHN et qu'il en était le vice-président. j'ai apprécié de travailler avec lui pour construire une démarche pour l'évaluation du MNHN et j'ai pu apprécier son travail de chercheur en tant que membre du comité de pilotage du projet "Sud Expert Plantes" dont l'ensemble des membres lui rendent un vibrant hommage. Il nous manquera, je l'appréciais beaucoup". Michel TROMMETTER - INRA, Grenoble

"Jean Noël était pour moi plus qu’un collègue. C’est en partie grâce à lui que j’ai obtenu le financement de mon projet au sein de Sud Expert Plantes (SEP).  Lors de mon passage en septembre dernier il avait proposé de m’intégrer dans son équipe pour  un nouveau projet ; témoignage de sa confiance et  de son désir  de me donner une chance pour d’autres horizons dans le domaine de la recherche botanique. Il va beaucoup me manquer ainsi que ses précieux conseils et aides." Marie Elisette  RAHELINOLOLONA - Madagascar

 

 

 

 

         

 

                    

Jean-Noël en mission à Kouakoué (Nouvelle-Calédonie) en novembre 2004

photo Jérôme MUNZINGER, IRD, Nouméa

"Nous venons de perdre un collègue exceptionnel pour son engagement, sa passion, sa franchise, et sa volonté d'aider les autres - de partout - et ainsi de défendre et de promouvoir notre science. Les traces de son travail resteront avec nous pendant très longtemps. Sa famille peut être extrêmement fière de l'oeuvre qu'il nous a laissée. Tous ceux qui l'ont comme ami et collègue garderont une place privilégiée dans sa mémoire. Au revoir mon ami." Pete LOWRY - Membre du Conseil Scientifique SEP, Missouri Botanical Garden et MNHN, Paris

" J'ai eu l'occasion de le rencontrer lors de mon passage au MNHN à Paris. Il a également, dans le cadre de SEP,  donné directement un coup de main pour la suite de la mise en place de la base RIHA. C'est donc un véritable partenaire que nous perdons. Au nom du personnel de l'Herbier National, des personnels d'appui dans le cadre du projet, et le mien,  j'adresse nos sincères condoléances à la famille attristée.  " Jean Michel ONANA, Botaniste Herbier national du Cameroun,  Yaoundé

" Le Professeur LABAT avait été l'un des fervents défenseurs des projets SEP présentés par le Cambodge; il a beaucoup aidé nos collègues cambodgiens du RUPP (Royal University of Phnom Penh), principalement dans le cadre du programme français Sud Expert Plantes.   Mme YOK Lin - Université Royale de Phnom Penh, Cambodge

"Le Conseil National des Sciences vient d'apprendre la triste nouvelle du décès du Professeur Jean-Noël LABAT, et s'associe à moi pour vous transmettre ses plus sincères condoléances." M. Frank POLIDANO, Expert Principal de coordination du CONSEIL NATIONAL des SCIENCES et de l’Union Nationale Scientifique et d’ Ingénierie du Laos, BUREAU DU PREMIER MINISTRE - VIENTIANE - République Démocratique Populaire du LAOS

"Pr Jean Noêl LABAT :  collègue, homme de discussion et de perspective, homme de confiance, éminent botaniste, ami à nous qui avons travaillé avec lui à Madagascar en particulier sur la flore de Tsingy de Bemaraha (Taxon Fabaceae) dans les années 1994-1995 et au MNHN Paris à la Phanérogamie en 2008-2009; il a laissé un grand vide au monde scientifique en particulier à la botanique " Dr. RABARISON Harison - Enseignant-Chercheur, Faculté des Sciences, Université d'Antananarivo, Madagascar

"L'équipe du SAGE déplore la disparition de cet éminent botaniste qui a beaucoup fait pour notre pays " Dr RAKOTONIAINA Naritiana - Directeur Exécutif Service d'Appui à la Gestion de l'Environnement (SAGE), Antananarivo, Madagascar

"Jean-Noël, Pourquoi des personnes portent-elles ainsi en elles ce naturel simple et sincère qui font qu'elles nous marquent dès la première rencontre, dès le premier échange ? C'est pourtant comme cela que tu m'as accueilli avec tes collègues du Muséum, alors que je prenais timidement mes fonctions de coordinateur régional (Océan Indien) au sein du projet Sud Expert Plantes et que je faisais quasiment à cette occasion mes premiers pas à la fois au MNHN et dans le monde de la botanique tropicale. Ton attitude humaine et sereine, ta compréhension des autres et ton ouverture m'ont aidé à prendre mes fonctions et m'ont encouragé à servir ce projet du mieux que je le pouvais. Pourtant, à cette époque, j'ignorais encore combien tu avais aidé les botanistes et responsables des herbiers de Madagascar et des Comores et combien tu étais respecté et apprécié pour ton engagement professionnel et ton soutien scientifique auprès d'eux. Mais cela ne t'a jamais conduit à un quelconque sentiment de supériorité, ni tes hautes fonctions au sein du Muséum, de son herbier national, ou encore au sein du projet SEP ne t'ont empêché de rester ouvert à la diversité des gens, en toute simplicité et sans le moindre dédain. C'est ainsi que je t'ai revu et perçu lors de ton séjour d'avril dernier à Madagascar. Ton humanité était faite d'humilité. Je l'ai compris trop tard, alors que nous échangions encore par e.mail en cette fin de décembre et que luttant pour la vie, tu as pris le temps de me répondre, de me soutenir dans mon travail. Au plus fort de la bataille, tu faisais passer l'autre -une fois encore- avant toi. Aurons-nous un jour la force d'égaler cette humilité qui t'a fait te donner aux autres ? Touché au coeur par les nouvelles que tu me donnais de ta santé, je t'ai réécrit début janvier pour te dire combien nous tenions tous à toi. Pour que tu n'oublies pas le nombre de gens dans cette partie du monde qui t'aiment, qui te réclament et qui te soutiendraient de tout leur cour dans ton combat s'ils savaient ce que tu étais en train d'endurer ou s'ils s'autorisaient à dire ce qu'ils ressentent pour toi et ce que tu représentes pour eux. Dans cette région du monde, ces sentiments ne se disent pas... Après tout, accordais-tu à sa juste valeur tout ce que tu as fait, ce que tu apportais aux autres, le réconfort que tu dégageais et qui rayonnait autour de toi ? Souvent, on minimise notre influence, notre impact sur la vie de ceux qui nous entourent... Généralement parce qu'on l'ignore, parce que notre entourage ne nous le dit pas. Les échanges, en famille, au travail ou ailleurs, s'attardant toujours davantage sur les points critiquables, sur ce qui ne va pas, plutôt que sur ce qui est apprécié. On ne communique pas sur l'essentiel, sur nos sentiments, sur le bonheur d'être aux côtés d'une personne, sur le fait qu'on pense souvent à elle, même quand on ne le lui dit pas... Nous avons donc eu le temps, cette fois, de revenir à l'essentiel... et tu es parti ! Je sais que tu as emporté un petit bout de nous avec toi, un petit bout de tous les gens qui t'aiment et qui souffrent de ce départ si injuste, si prématuré, si rapide... Et aujourd'hui, c'est de cette beauté d'âme qui est la tienne que toute notre petite communauté scientifique de l'Océan Indien tente de faire le deuil. Pourtant, je te parle comme si tu étais encore là. Comme si tu pouvais encore décrypter les messages internet qui partent se perdre dans la toile éthérée avant de nous revenir. Et pour beaucoup d'entre nous, tu es toujours là, par tes travaux, par les photos, par les souvenirs qu'ils véhiculent et que nous entretiendrons. Car nous ne voulons pas perdre ton héritage, cette exemplarité à la fois professionnelle et plus encore humaine que tu nous inspires. J'espère que nous saurons trouver, au sein de tes collègues pour lesquels tu as tant donné, une marque de cette reconnaissance, qui puisse traverser le temps et transmettre ton exemple aux prochaines générations, tout comme tu resteras gravé dans le coeur de ta propre famille et la nourrira encore longtemps de tout ce que tu es pour elle." Olivier DAVID - Coordinateur Régional SEP, Madagascar

Photos Abdellahi Ould MOHAMED VALL

"Je présente à tous les condoléances les plus attristées de l'équipe mauritanienne de HNM, pour la perte de cet homme, d'un modèle rare , de sympathie, d'humanisme et de simplicité. Il a parcouru avec nous certaines zones du sahara , du sahel mauritanien sans craintes, malgré les recommandations des siens, et sans exigences contraignantes pour ses hôtes, avec labeur, persévérance (voir photos) C'est une grande perte pour notre projet, SEP, AETFAT, MELLON, la FRANCE, la Botanique."  Abdellahi Ould MOHAMED VALL, ENS de Nouakchott, Responsable de l'Herbier National de Mauritanie

" Jean-Noël était un collègue apprécié, chaque personne avec qui il a travaillé gardera de lui un souvenir impérissable." Pr REJO Félicitée - Université de Toliara, Madagascar

"Quand j’ai commencé mon travail comme président du Conseil Scientifique de Sud Expert Plantes, c’était en sachant que j’avais à mon côté comme vice-président Jean-Noël Labat et sa longue expérience de ce projet. Jean-Noël était l’une des personnes qui a assisté à la naissance de ce programme audacieux, qui a aidé à porter le bébé, et qui s’est dévoué au programme jusqu’à la fin. Pour le travail du Conseil Scientifique, son intime connaissance des dossiers, des acteurs et des enjeux, son dévouement à la botanique tropicale et aux botanistes du Sud, étaient tout simplement indispensables. J’admirais  son efficacité. Quand le Conseil s’est divisé en deux sous-groupes pour évaluer chacun la moitié des dossiers, c’était toujours son sous-groupe qui terminait le premier, prenant tranquillement le café en attendant le mien pour la réunion de synthèse. Quand Eric Chenin et Marie-Annie Manceau nous demandaient nos avis par mèl sur une question urgente, c’était quasi sûr qu’il allait répondre le plus vite, et il a toujours été de bon conseil. J’ai apprécié sa grande compétence et son professionnalisme. Mais surtout j’admirais sa générosité, son engagement pour un beau travail collectif en faveur de la botanique et des botanistes du Sud. Il y mettait tout son cœur. Les hommages de nos collègues d’Afrique et de Madagascar me touchent particulièrement. Il va nous manquer terriblement, le scientifique et avant tout l’homme." Doyle McKEY Président du Conseil Scientifique, Sud Expert Plantes

"Professeur Jean-Noël avait été l'un des inspirateurs et  a ensuite très largement contribué à la recherche des plantes au MNHN. C’est  lui qui m’a guidé dans ma première mission de collection des herbiers à Thmâ Bang dans la province de Koh Kong, Cambodge et  ses souvenirs resteront à  toujours dans notre mémoire."  Viboth LY - Doctorant, Département : Hommes, Nature et Sociétés,  MNHN

" Je ne l’ai pas connu très longtemps, mais pour moi c’etait une personne tellement formidable, débordant d’energie et de gentillesse,  toujours là pour les jeunes chercheurs, un homme de terrain extraordinaire, un passionné excellant dans son métier."Julie NGUYEN POUPLIN, Oxford University Clinical Research Unit, Hospital for Tropical Diseases, Ho Chi Minh City (Vietnam)

"Le Personnel des 2 herbiers TAN et TEF et en particulier ceux qui ont travaillé dans le cadre des projets Sud Expert Plantes envoie leurs condoléances au Personnel du MNHN pour la perte du regretté collègue Jean Noël Labat.Nous déplorons la perte d’un collègue et ami avec lequel nous avons entretenu des relations d’amitié et de fraternité.Nous ne saurons oublier l’appui et les conseils qu’il nous a prodigués dans l’élaboration des dossiers à présenter pour SEP. Et si les 2 herbiers ont eu les 2 projets c’est que Jean Noël y était pour quelque chose. Nous ne passerons point sous silence aussi le fait que quant il était de passage à Madagascar, il ne manquait pas de visiter les 2 herbiers pour identifier les nouvelles collectes notamment les Fabaceae. Enfin, Rabevohitra ne saurait oublier les moments passés dans son bureau quand il était accueilli au MNHN comme chercheur invité pour travailler sur les Icacinaceae. Et c’est lui qui a finalisé le travail. Il lui en garde une éternelle reconnaissance. Rabevohitra Raymond (TEF) Razafimandimby Harizoly (TEF) Rakotonasolo Franck (TAN) Andriantiana Jacky (TAN) Razanantsoa Jacqueline (TAN)Razanantsoa Hélène (TAN) Razafindraibe Hanta (TAN) Raherivololona Elysette (TAN) Razafindrahaja Vololontahiana (TAN) Rapanarivo Solo (TAN),  Madagascar

"Notre ami Jean-Noël nous manque.Nous l'avons accompagné hier pour la dernière fois.Aspirant à un monde plus juste et animé par un profond sens de l'intérêt général, il s'est engagé très tôt et avec constance dans l'action syndicale : des grands rassemblements - toutes ces manifestations à son côté - à son travail au niveau des commissions de spécialistes et du Conseil national des universités (CNU) qui fut exemplaire et apprécié de tous.Avec son courage, sa hauteur de vue, son esprit subtil, sa droiture, il nous a bien souvent éclairés dans l'analyse de situations compliquées et indiqué la bonne direction.Il alliait de façon peu commune et avec élégance ouverture aux autres et ténacité dans la poursuite de ses objectifs.Il s'est engagé dans des combats essentiels pour l'établissement, de la réforme des statuts à l'îlot Buffon Poliveau. Elu au conseil scientifique pour plusieurs mandats successifs, il a mis son énergie, sa rigueur intellectuelle au service du Muséum. Il est à l'initiative de la commission Henderson qui a permis de réaffirmer le rôle fondamental des collections et d'aboutir au chantier de rénovation de l'herbier. Son nom y restera attaché pour toujours. Depuis 2006, il était Vice Président du Conseil scientifique, écouté et respecté. Vigilant dans l'accomplissement des missions que la nation lui a confiées, il a été présent, soucieux de la marche et de l'avenir du Muséum aussi longtemps qu'il a pu.Jusqu'à la limite de ses forces.Ce qu'il nous dit aujourd'hui, c'est de poursuivre son action.Et nous, nous lui souhaitons, comme il nous l'a écrit il y a quelques années, de "rejoindre enfin la forêt vierge pour marcher sur les arbres avec un radeau". Section FSU Museum

"This is my condolence to the loss of the talent researcher in the field of Taxonomy Professor Jean-Noël LABAT, taxonomist in the National Museum of Natural History(Muséum national d'Histoire naturelle). Now we do not have or we lose the key importantcientist to give the direction of the research in Flora forever. However, he left us with thepowerful knowledge in his brain but his publication remains useful for the young generation to study on flora. Left that mean Prof. Jean-Noël LABAT passed away but he stay with us in our brain, our work and our research activities; he left us but he keep his honorable name and experience for the young generation to follow his research purpose. On behalf of the Royal University of Agriculture and its entire team, the Planning and International Cooperation Office, presents commiseration to and share from his family’s sadness." The Planning and International Cooperation Office,  The Royal University of Agriculture, Cambodge

décembre 2008  - visite du Palais Royal après le 1er symposium de la Flore d'Indochine - Photo Sovanmoly HUL

"Personnellement, je connais Jean-Noël LABAT depuis l'été 2000 au démarrage du projet RIHA au MNHN à Paris. Nous ne nous sommes pas perdus de vue depuis. Nous nous sommes rencontrés dans divers meetings internationaux en particulier ceux de l'AETFAT, à Meise (2000),à  Addis Abeba (2003), à Yaoundé (2007), puis récemment à Antananarivo (2010) où à plusieurs reprises nous avons mangé à la même table comme au bon vieux temps à Paris. Ce qui m'a toujours frappé  en lui était son côté humain très prononcé, mais aussi son extrême humilité. Et comme on dit chez nous en Afrique, la mort n'enlève que le poteau central d'une case. Que la terre de nos pères lui soit légère". GHOGUE Jean-Paul - National Herbarium (Researcher)

"I only met him for the first time in Phnom Penh in 2008 and we had some interesting discussions while looking at the photographs taken by Mathieu Leti and Bruno David.  I know his contributions to botany in the MNHN were considerable and you will miss him." Dr George STAPLES - Senior Researcher,  Singapore Botanic Garden, National Parks Board

"Professeur du Muséum, Vice-président du Conseil scientifique du Museum et grand ami du CNDRS, Professeur LABAT était un grand connaisseur de la flore comorienne. C'est une grande perte pour la coopération scientifique de notre pays.Au nom de toute l'équipe du CNDRS, je présente à sa famille, au directeur du Museum, à ses collègues scientifiques et à tous ceux qui l'ont connu et aimé, nos condoléances les plus attristées." AINOUDDINE Sidi, Directeur du CNDRS (Centre National de Documentation et de Recherche Scientifique) , Moroni, Comores

Point de presse à l'Université des Comores - photo Sidi AINOUDINE

"...C'est une grande perte pour beaucoup d'entre nous mais surtout pour particulièrement  notre jeune Faculté des Sciences et Techniques qui a eu à bénéficier de sa grande comptence et de son engagement. L'herbier des Comores est  une de ses réalisations phares. Aussi, je voudrais, au nom de mes collègues de l'Université des Comores et de la Faculté des Sciences et Techniques, partager avec vous cette douleur et adresser mes condoléances attristées à toute sa famille, le Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris et à l'ensemble de la communauté scientifique." OULEDI Ahmed- Doyen, Faculté des Sciences et Techniques, Université des Comores

" ..C'est une perte considérable pour le Museum d'histoire naturelle et pour la coopération scientifique avec les Comores. Mes condoléances vont à tous, à sa famille, au directeur du Museum et à ses collègues, à tous les scientifiques du sud avec lesquels il a travaillé et particulièrement avec vous, aux Comores.   Les travaux qui sont menés aujourd'hui aux Comores, la compétence et le dynamisme des équipes qui travaillent à l'identification des plantes comoriennes seront sans doute le meilleur hommage qui pourra lui être rendu." Monique Bauer (Conseillère de Coopération et d'action culturelle à Moroni de 2006 à 2009)

"Les scientifiques et universitaires des Comores sont très endeuillés suite au décès de leur collègue et ami, le Pr Jean-Noël Labat, comme en témoigne un article paru ce matin dans le quotidien comorien "La Gazette des Comores".   Jean-Noël avait admis que l'archipel des Comores avait été « négligé par les biologistes car trop proche de son prestigieux voisin, l'île de Madagascar ». Grâce à ses efforts, le Muséum s'intéresse maintenant davantage à la biodiversité de cet archipel. Actuellement les résultats sont encourageants en matière d'inventaires botanique, malacologique, arachnologiques et orthoptérologique. Permettez-moi de  vous faire part du vibrant hommage que les scientifiques comoriens rendent à leur collègue et ami le Pr Labat." M. Yahaya IBRAHIM,  bénévole au Departement Systématique et évolution du Muséum National d'Histoire Naturelle.

"Jean- Noël LABAT était un grand chercheur et a soutenu la science et son développement  jusqu'à son dernier souffle. Sans son soutien, les projets SEP présentés par le Cambodge,  le Laos et le Viêtnam auraient incontestablement plus de difficulté à démarrer."Dr. Bouakhaykhone SVENGSUKSA, ex Doyen de la Faculté des Sciences, Université nationale du Laos, Vientiane, R.D.P. LAO; actuel "Scientific Adviser of Pha Tad Ke Botanical Garden", Luang Prabang, R.D.P. LAO

 

 

 

"Jean-Noël me laissera le souvenir de quelqu'un de profondément humain, avec toujours ce sourire lors de nos rencontres. Que ce soit au muséum, sur une plage dans les Landes, et bien sûr sur le terrain où il était radieux. Il m'aura toujours soutenu et aidé au cours de ma carrière, me supportant dans les moments difficiles, partageant avec moi les moments de bonheur, merci Jean-Noël. Quelqu'un qui au délà de sa passion des plantes qu'il savait partager et communiquer, s'intéressait et aimait les gens. Il nous manquera à tous." Jérôme MUNZINGER, Laboratoire de Botanique, IRD, Nouméa

 

 

ci-contre et ci-dessous ; Jean-Noël en mission à Kouakoué, Nouvelle-Calédonie (novembre 2004)  photos Jérôme MUNZINGER

"...J'avais eu le plaisir de faire sa connaissance lors du 1er symposium organisé en 2008 à Phnom Penh et garde un très bon souvenir des moments partagés durant ce symposium..." Prof. Evelyne Ollivier Faculté de Pharmacie, Laboratoire de Pharmacognosie et Ethnopharmacologie, Marseille

Texte riche.

Article de presse

Article paru dans le journal comorien "Al-Watwan" avec participation de Jean-Noël LABAT. voir l'article en page 2

 

Reportage sur la biodiversité avec la participation de

Jean-Noël LABAT

Une minute de reportage Herbier avec la participation de

Jean-Noël LABAT

Source : France 2

Ce site Internet utilise Hydrogen, CMS de la société Wideal : création de sites et applications Web (Orléans)

Administration